?

Log in

No account? Create an account
le 05 novembre 2006 - david f presents — LiveJournal [entries|archive|friends|userinfo]
david f presents

[ ---------------------------------------- | official site ]
[ ---------------------------------------- | infos sur ce blog ]
[ ---------------------------------------- | archives du blog ]
[ ---------------------------------------- | mon espaaace ]
[ ---------------------------------------- | agenda concerts ]

novembre 5e, 2006

Laurie Anderson avec rien dans ses poches [nov. 5e, 2006|11:14 am]
david fenech
Ce soir débute la série de deux ACR consacrés à Laurie Anderson sur France Culture. en apéro, quelques sons de la musicienne.

laurie anderson - you're the guy
laurie anderson - o superman (video, youtube)
achetez un de ses disques

RIEN DANS LES POCHES (NOTHING IN MY POCKETS) : UN JOURNAL INTIME SONORE 1
Par Laurie Anderson
Réalisation : Gilles Mardirossian et Lionel Quantin
Avec la participation de Patti Smith, Lou Reed, Brian Eno, etc.

« Je n'ai jamais tenu de journal. Pourtant c'est une forme que j'aime beaucoup. Par exemple, je trouve le journal de Brian Eno remarquablement honnête... Je ne sais pas si je pourrais l'être autant. En tant qu’artiste, j'aurais beaucoup de mal à faire un choix entre la vérité et le beau... » En ce jour de juin 2003, Laurie Anderson regarde de sa fenêtre passer un transatlantique, à New York, et, songeuse, se laisse convaincre à l’idée d’imaginer à son tour un « journal intime sonore », sur une suggestion de l’Atelier de création radiophonique.
Trois ans plus tard, elle nous livre en exclusivité « Rien dans les poches (Nothing In My Pockets) », une pièce radiophonique en deux parties d’une heure qui adopte la forme d'un sound diary (journal sonore) tenu entre le 4 juillet (jour de l'Independence Day aux Etats-Unis) et le 4 octobre 2003.
C’est l’occasion ici d’un voyage inédit dans l’univers personnel de l’artiste au long d’une suite de rebonds quotidiens : depuis son studio new-yorkais de Tribeca, de multiples voyages, une tournée européenne, les sons familiers qui l’entourent, les paysages sonores qu’elle traverse, en tous lieux et tous les jours – trois mois durant –, elle « écrit » avec son micro…
Chaque séquence du journal est introduite en français dans la voix de l’artiste, et soutenue par des clips musicaux inédits. Avec cette expérimentation nouvelle et originale, Laurie Anderson déplie son quotidien d’artiste, le passe aux micro-ondes et se fait plus que diariste : elle devient l'architecte électronique et sonore de sa propre existence.


Lien1 réaction|réagissez

navigation
[ viewing | novembre 5e, 2006 ]
[ go | Journée précédente|Journée suivante ]