david enfant

(1 an après) venez fêter la sortie de mon cd

hello hello

ce blog est fermé... mais un an exactement après sa fermeture arrive mon nouveau cd. d'où ce petit message. j'ai le plaisir de vous annoncer la sortie de mon nouveau CD Polochon Battle chez inPolysons. à cette occasion vous êtes invités à une fête au monte en l'air à paris  jeudi 15 novembre 2007 (c'est la semaine prochaine, notez le !). faites passer le mot. venez nombreux achetez le disque (distribution musea, et un peu partout sous peu)

à bientôt
david

L'image “http://farm3.static.flickr.com/2139/1878709351_4580f4ec23_o.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

polochon battle : cd on inpolysons

my new album is called polochon battle and the tracklisting is the following :

1 jogging republicain
2 ponguins (w/ felix kubin)
3 odette (w/ stephane milochevitch, aka thousand)
4 spiderwoman (w/ shugo tokumaru)
5 theme for alix (w/ klimperei)
6 friday market reggae
7 cheveux dangereux (w/ hervé zénouda)
8 crying for nothing
9 ode to pahl
10 polochon battle (w/ toog + aurélien potier)
11 mange du caca
12 akira
13 alaeeeygh
14 trespirations (w/ falter bramnk)
15 mr singovki
+ mala coffee (w/ daniel palomo vinuesa)




en bonus, 3 videos :


Alaeeeygh (video clip by Dom Labreuil)


Crying For Nothing (video clip by Dom Labreuil)

Gino Robair + David Fenech - improvisations (video by Caroline Rodriguez Gangarossa)

 

  • Current Mood
    happy
david enfant

au revoir

cela fait un petit moment que je me dis que les bonnes choses ont une fin. je viens de décider que mon blog stoppera son (hyper)activité à partir de ce soir.

à ceci plusieurs raisons :
1) mes activités musicales me demandent de plus en plus de couper le son, en tout cas celui qui sort de l'ordinateur... je n'ai plus de temps pour répondre aux mails, bloguer, organiser de nouveaux concerts et gérer monspace, tout en gardant l'inspiration pour enregistrer de nouvelles musiques. donc le choix est fait : je coupe le cable réseau dès ce soir et n'alimenterai plus ce blog. je vais le regretter un peu (car je m'amusais bien) mais ma priorité est d'enregistrer de belles musiques (et mon ambition est d'enregistrer beaucoup de belles musiques). cela me demandera de m'isoler de plus en plus. vous comprendrez.

2) quand j'ai commencé il y a 3 ans, il n'y avait pas beaucoup de webzines sonores qui utilisaient ces outils gratuits que sont les blogs et peu pensaient à y adjoindre du son (il parait que j'étais parmis les premiers audioblogueurs français... avant la lame de fond). je suis content que le phénomène se soit amplifié, car j'ai toujours regretté de ne pas avoir de son à la fin des articles dans la presse papier. j'ai eu envie de donner à entendre des sons. surtout les sons des autres, et parfois les miens. mais maintenant vous avez amplement le choix et il existe des dizaines de sites passionnants à consulter tous les jours. d'autres font ce travail beaucoup mieux que moi.

3) comme la plupart des liens que je proposais étaient légaux et permanents, ils sont toujours disponibles et vous pouvez fouiller dans les archives de ce blog pour découvrir des musiques auxquelles vous avez peut être échappé. ceci constitue une archive sympa des trucs à découvrir pour ceux qui tomberaient sur cette page par hasard (dans un mois, un trimestre, un an...).

4) je compte bien vous surprendre encore plus avec ma propre musique qu'avec ce blog.

je me suis beaucoup amusé en faisant ce blog au quotidien, pendant près de trois ans, et maintenant je passe à autre chose. merci aux milliers de lecteurs quotidiens et à leurs nombreux messages de sympathie. merci à internet d'être devenu mon premier réflexe pour écouter une musique que je ne connais pas (on trouve de tout, légalement). merci aux musiciens de partager quelques uns de leurs sons.

je prépare un disque et aussi quelques concerts. si vous voulez avoir de mes nouvelles , allez par ici ... par là aussi , ou encore par là.

à bientôt dans la vraie vie.

david
david enfant

Laurie Anderson avec rien dans ses poches

Ce soir débute la série de deux ACR consacrés à Laurie Anderson sur France Culture. en apéro, quelques sons de la musicienne.

laurie anderson - you're the guy
laurie anderson - o superman (video, youtube)
achetez un de ses disques

RIEN DANS LES POCHES (NOTHING IN MY POCKETS) : UN JOURNAL INTIME SONORE 1
Par Laurie Anderson
Réalisation : Gilles Mardirossian et Lionel Quantin
Avec la participation de Patti Smith, Lou Reed, Brian Eno, etc.

« Je n'ai jamais tenu de journal. Pourtant c'est une forme que j'aime beaucoup. Par exemple, je trouve le journal de Brian Eno remarquablement honnête... Je ne sais pas si je pourrais l'être autant. En tant qu’artiste, j'aurais beaucoup de mal à faire un choix entre la vérité et le beau... » En ce jour de juin 2003, Laurie Anderson regarde de sa fenêtre passer un transatlantique, à New York, et, songeuse, se laisse convaincre à l’idée d’imaginer à son tour un « journal intime sonore », sur une suggestion de l’Atelier de création radiophonique.
Trois ans plus tard, elle nous livre en exclusivité « Rien dans les poches (Nothing In My Pockets) », une pièce radiophonique en deux parties d’une heure qui adopte la forme d'un sound diary (journal sonore) tenu entre le 4 juillet (jour de l'Independence Day aux Etats-Unis) et le 4 octobre 2003.
C’est l’occasion ici d’un voyage inédit dans l’univers personnel de l’artiste au long d’une suite de rebonds quotidiens : depuis son studio new-yorkais de Tribeca, de multiples voyages, une tournée européenne, les sons familiers qui l’entourent, les paysages sonores qu’elle traverse, en tous lieux et tous les jours – trois mois durant –, elle « écrit » avec son micro…
Chaque séquence du journal est introduite en français dans la voix de l’artiste, et soutenue par des clips musicaux inédits. Avec cette expérimentation nouvelle et originale, Laurie Anderson déplie son quotidien d’artiste, le passe aux micro-ondes et se fait plus que diariste : elle devient l'architecte électronique et sonore de sa propre existence.


david enfant

paul wirkus

le musicien polonais paul wirkus vient de sortir son album deformation professionnelle (en français dans le texte) chez staubgold, sous la double influence de Suicide et de Tony Conrad. à noter : paul wirkus est aussi membre du september collective en compagnie de Stefan Schneider, Barbara Morgenstern. c'est un musicien qui joue de l'électronique mais qui ne renie pas les instruments classiques... et ça s'entend.

paul wirkus - inteletto d'amore
paul wirkus - tulpa
l'album déformation professionnelle est en écoute ici
achetez un de ses disques ou un album du september collective